#MONTPELLIER - Résorption du bidonville de Celleneuve

1200px Ville de Montpellier logo.svg
Publié le 27/04/22 à 09:59 dans Mes pratiques

Dans la lignée de sa politique de résorption des squats et bidonvilles, la Ville de Montpellier, en lien avec la Préfecture de l’Hérault, ferme actuellement le bidonville de Celleneuve, l’un des plus grands et anciens sites du territoire.

L’évacuation démarre la semaine du 26 avril 2022, et est prévue dans le calme. 

Les 165 habitant·es du site de Celleneuve vont être temporairement relogé·es, pour deux ans, dans un « village de transition » dans le quartier de la Rauze. Les familles habiteront ainsi dans des logements modulaires de 35m2 (deux pièces). Avec pour objectif de faciliter leur réinsertion, des activités collectives d’accompagnement social leur seront proposées. L’objectif est de les accompagner vers des logements plus pérennes de droit commun.

En parallèle, huit ménages ont été relogés dans des logements sociaux à Montpellier.

L’ensemble de l’opération a été coordonnée en lien avec les associations et acteurs sociaux du territoire : Coallia, en charge du pilotage, et 2 Choses Lunes, en charge des 12 travailleurs et travailleuses sociales missionné·es. Surtout, ce projet de résorption de bidonville repose sur la concertation et la consultation des habitant·es du site et des quartiers.

L’opération s’élève à un budget de trois millions d’euros.

Pour plus d'information : ici


Les commentaires sont fermés pour cette actualité

#MONTPELLIER développe l'habitat intercalaire

La Ville de Montpellier développe l'habitat intercalaire sur son territoire.

Il y a 6 mois

#MONTPELLIER - Signature d'un CTAIR

La Ville de Montpellier signe un Contrat Territorial d'Accueil et d'Intégration des Réfugiés avec l'Etat.

Il y a 6 mois

#MONTPELLIER - « Noël solidaire »

La Ville de Montpellier a organisé, le 24 décembre dernier, un repas solidaire à l'hôtel de ville.

Il y a 7 mois

#MONTPELLIER - Relogement des habitant.es du squat court-circuit

La Ville de Montpellier reloge les habitant.es du squat court-circuit.

Il y a 7 mois