Temps d'échange - Campagne de mobilisation « 0 enfant à la rue »

logo anvita entier carreBlc RVB302
Publié le 18/01/23 à 14:46 dans Notre réseau

Le constat dramatique du nombre d'enfants à la rue en 2022

L’hébergement d’urgence est conçu comme inconditionnel et accessible à tout moment dans le Code de l’Action Sociale et des Familles (CASF). Cependant, depuis plusieurs années, on assiste à sa déliquescence, étant constamment surchargé, notamment dans les grandes métropoles. Les critères de vulnérabilité pour accéder à une mise à l’abri deviennent de plus en plus complexes et restrictifs, de nombreuses familles avec enfants en bas âge se retrouvent sans solution. Devant cette situation, en septembre 2022, le Collectif des Associations Unies (CAU), Jamais Sans Toit, la FCPE et Unicef France ont tiré la sonnette d’alarme, enjoignant l’État à prendre les mesures nécessaires pour sortir les enfants de la rue.

Selon les chiffres remontés par les acteurs associatifs, il y aurait une hausse de 86 % du nombre d’enfants à la rue en 2022, soit plus de 2000 enfants dans toute la France en situation de sans-abrisme. Devant cette recrudescence, les acteurs associatifs se sont organisés, et dans plusieurs grandes villes de France (Lyon, Grenoble, Rennes, Paris, Strasbourg...), des occupations d’écoles ont eu lieu pour abriter les familles sans toit. Ces occupations ont été menées notamment par des collectifs de parents d’élèves, réunis au sein d’un réseau national, « élèves sans-toit ». Parallèlement, une campagne médiatique nationale a été lancée et très suivie notamment par les nouveaux député·es, qui s’en sont emparé·es et ont porté la voix de ces collectifs auprès du gouvernement.

Pour structurer l’action du réseau « élèves sans toit », qui fédère des enseignant·es, parents, citoyen·nes autour de la situation des enfants scolarisés, un « Toitoriel » a été développé. La démarche est de proposer un tutoriel pour monter une occupation d’école, et/ou lancer une mobilisation locale de soutien.

 

Devant la défaillance des dispositifs d’hébergements d’urgence, les territoires se mobilisent : 

Les collectivités, en tant que premières autorités publiques concernées par le sans-abrisme et par les campements indignes, ont décidé de se mobiliser dans le même sens :

Devant la présence médiatique de la campagne, le gouvernement a reculé sur son Projet de loi de Finances 2023, prévoyant la suppression de 14 000 places d’hébergement d’urgence. Pour les associations, il ne s’agit pas d’une victoire, mais bien d’un statu quo : aucune nouvelle place n’a été créé, alors qu’il y a un manque criant de moyens.

Le 13 décembre 2022, lors d’un temps d’échanges « 0 enfants à la rue » organisé par l'ANVITA, plusieurs élu·es et agent·es de Villeurbanne, Rennes, Lyon, Fontenay-sous-Bois, Montpellier, Tours, Lyon 7ème et du Sénat (ces derniers étant membres à titre individuel) se sont réuni·es aux côtés du CAU et de l’association lyonnaise Jamais Sans Toit afin d’échanger et de confronter les regards. L’objectif de cette rencontre était de partager des expériences de terrain, de se mettre en réseau et de réfléchir à des actions de mobilisation. 

Face à la dégradation de la situation des personnes à la rue en France, les collectivités mobilisent leurs propres moyens : gymnases ouverts, logements vacants mis à disposition, nuitées hôtelières financées, centres d’hébergement municipaux créés... Lors du temps d'échanges, plusieurs dispositifs ont été mis en valeur :

  • C’est le cas à Rennes, où la Ville a créé 1000 places d’hébergements essentiellement grâce à l’auto-saisine de bâtiments vides transformés en centres d’hébergement. Cependant, ceux-ci sont malheureusement insuffisants au vu de l’étendue des besoins.
  • La Ville de Tours a organisé des permanences sociales en lien avec la réussite éducative, pour faire le point sur la situation des familles, leurs solutions et besoins. Elle a ouvert des places d’hébergement permettant à 3 familles d’être placées dans des logements municipaux rénovés.
  • A Fontenay-sous bois, la Ville a inauguré un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale avec l’association L'ilôt.

👉 Pour avoir accès au compte-rendu, contactez nicolas.mazard[at]anvita.fr !


Les commentaires sont fermés pour cette actualité

Colloque au Sénat « Les territoires face aux enjeux de l'accueil et de l'accompagnement des personnes exilées »...

L'ANVITA et le Groupe des Ecologistes au Sénat ont organisé le colloque « Les territoires face aux enjeux de l'accueil et de l'accompagnement des personnes exilées », le 13 janvier 2022.

Il y a 12 jours

#29ème newsletter ANVITA - Janvier 2023 🗞️

Retrouvez ici notre #29ème newsletter 

Il y a 23 jours

Retour sur l'année 2022 ! 🎉

Meilleurs vœux ! Retour sur 2022, une année riche pour l’ANVITA.

Il y a 26 jours

Cérémonies de parrainages républicains - 18 décembre 2022

Des cérémonies de parrainage républicain ont eu lieu dans différentes Villes accueillantes membres de l'ANVITA.

Il y a 38 jours