Retour sur la première session du Groupe de travail sur la participation des exilé.es

photo groupe entier UTILISABLE

Le 31 mars dernier a eu lieu la première session d’échanges pour les dix-neuf collectivités participant au groupe de travail thématique autour de la participation des personnes exilées.

Aux côtés de la coordination de l’ANVITA, trois autres organisations partenaires encadrent ces espaces d’échanges et de réflexions communes : l’Union des Étudiant.es Exilé.es (UEE), Démocratie Ouverte, et enfin l’Observatoire de l’immigration et de l’asile au sein du Centre Migrations et Citoyenneté de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI).      

Suite à notre sollicitation, dix-neuf collectivités se sont inscrites pour ce groupe de travail. Parmi elles, douze ont pu participer à cette première session : Arcueil, Bègles, Cherbourg-en-Cotentin, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Nantes, Paris, Schiltigheim, Strasbourg, le département du Val-de-Marne et Villeurbanne.

L’initiative de ce groupe de travail est née à la fin de l’année 2020, période où différentes collectivités du réseau ANVITA ont exprimé leur besoin commun de travailler sur les conseils consultatifs de résident.es étranger.es, et plus globalement sur la participation des personnes exilées au sein de leur territoire. Si de plus en plus de structures célèbrent en effet le rôle essentiel de la participation dans la réussite des programmes d’actions et des politiques publiques, sa mise en place régulière et effective reste un défi.

La première session a été guidée par trois objectifs principaux :

  • définir les différents degrés de participation
  • connaître les réalités et les attentes de chacune des collectivités en matière de participation
  • être au fait de leur niveau d’engagement concernant ce groupe de travail.

Faisant suite à ce premier temps d’échanges, nous retrouverons l’ensemble des collectivités pour un second rendez-vous le 30 juin 2021.

 

Pour plus d’information sur la participation des exilé.es, retrouvez le rapport complet de l’IFRI, réalisé par Sophie Bilong, sur « La participation des personnes exilées : des pistes pour repenser l’intégration », mai 2020.